Aujourd’hui, je reprends la plume -après une petite éternité- pour vous parler d’une BD que j’ai emprunté à la bibliothèque plus par dépit que par véritable envie, et qui s’est avérée être une de mes lectures les plus intéressantes de cette année. Ce livre fait partie de la collection « La petite bédéthèque des savoirs » des éditions Le Lombard, cette série de livres mélange le côté ludique de la BD et le savoir d’un spécialiste pour parler à chaque fois d’un sujet particulier dans un format relativement court. Mais aujourd’hui, nous allons nous concentrer uniquement sur ma lecture préférée -pour l’instant- de cette collection qui n’est autre que … -suspense inutile- … Les requins !

Synopsis Les requins Séret Solé

Ce n’est donc pas avec un grand enthousiasme que j’ai ouvert ce livre, ayant dans l’idée d’abandonner dès que cela me semblerait nécessaire, et pourtant … dès l’avant-propos, j’étais conquise. Celui-ci fait un peu moins de dix pages, et résume efficacement les origines de nos craintes envers cet animal. Cinq faits majeurs qui nous ont poussé dans cette direction et, sans la moindre surprise, le dernier en date n’est autre que « Les dents de la mer », LE film qui a propulsé Spielberg au devant de la scène, mais qui a aussi largement participé à exacerber notre peur de ces petites bêtes.

Cette lecture m’a largement donné envie d’en connaître davantage sur cet animal marin qui, finalement, est assez méconnu. Sa dangerosité est grandement surestimée ; non, les humains ne sont pas compatibles avec l’alimentation habituelle des requins, c’est pour cela qu’on dénombre beaucoup plus de cas de morsures que d’attaques mortelles lorsque l’humain rencontre le requin. D’autre part, la diversité des requins est telle qu’ils ne sont clairement pas tous potentiellement dangereux pour l’homme … bien au contraire, c’est nous qui sommes un danger pour ces créatures !

Je m’étalerai bien encore longuement sur ce genre de « détails », mais je préfère vous laisser découvrir tout cela dans cet ouvrage, et plutôt passer concrètement à mon avis sur ce dernier. Sans l’ombre d’un doute, j’ai adoré cette lecture qui m’a permis d’ouvrir un peu plus les yeux sur la condition de cet animal et me sensibiliser complètement à leur cause. J’ai autant aimé le côté historique que scientifique de cette BD, qui permet de souligner la différence entre nos craintes et la réalité. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, tant la masse de découvertes intéressantes est importante. Et surtout, en refermant ce livre, j’ai eu la certitude d’en avoir appris beaucoup sur le sujet et en même temps, j’avais envie d’en savoir bien plus encore.

Je vous le conseille grandement si vous n’avez pas spécialement confiance en cet animal, et que, bien sûr, vous n’avez pas peur de casser l’image que vous avez de lui. Je le conseille également à ceux qui, comme moi, ne sont pas spécialement convaincus par le sujet que traite cette BD ; qui sait, vous aurez peut-être une belle surprise ? Je la conseille à tout le monde, tout simplement ! ❤

Et vous, vous avez déjà lu des BD de cette collection ?
Si oui, vous en avez une à me conseiller ? 😀

Publicités

Après une lecture aussi intense qu’a été celle de Ça, il me fallait absolument une lecture beaucoup plus légère, et j’ai tout de suite opté pour celle-ci puisqu’elle me faisait de l’oeil depuis quelques temps, mais également parce qu’elle allait me faire avancer dans mon Pumpkin Autumn Challenge. Et après quelques craintes aux premières pages … j’ai tout simplement dévoré ce livre en moins de deux jours !

Synopsis Maybe Someday Colleen Hoover

Malgré que cette histoire ne soit pas d’une originalité folle dans ses grandes lignes, que ce ne soit pas une grande oeuvre de la littérature … cette lecture a eu le don de m’emporter avec elle dans les tourments et destins de ses personnages. Bien que je n’en sois pas une grande fan à la base, j’ai tout de même su apprécier ce triangle amoureux, et ce, grâce à la maturité dont fait preuves les principaux concernés.

J’apprécie fortement que Colleen Hoover n’ait jamais choisi la facilité tout au long de son récit, qu’elle ait ajoutés des détails originaux à son histoire, des éléments qui donnent tout son charme à ses personnages, à cette situation. Pour faire court, c’est une histoire des plus banales au premier abord mais qui se magnifie dans chaque tournant que prend les évènements grâce à la singularité de ses nombreux détails.

Et vous, quelle est la dernière lecture que vous avez dévoré ?
Avez-vous un roman de Colleen Hoover à me conseiller ? ❤

Pour ma seconde lecture du King, je me suis attaquée à un gros morceau ; j’ai dévoré « Ça » et ça m’a dévoré ! Mais avant de vous parler un peu plus de cette lecture, j’aimerais vous partager un petit extrait qui la résume assez bien selon moi :

Citation Eddie

Pour le résumé, c’est par ici !

En portant mon choix sur cette lecture pour le Pumpkin Autumn Challenge, je m’attendais très clairement à avoir du mal à décrocher de la plume de King, je pensais également avoir du mal à dormir en imaginant toutes ces scènes affreuses décrites dans ce bouquin, je pensais aussi prendre un sacré moment pour engloutir toutes ces pages, mais je ne pensais pas du tout apprécier autant les personnages … m’attendant en quelque sorte à une hécatombe infernale qui m’empêcherait d’avoir le temps d’en aimer vraiment un seul. Et sur ce dernier point, je m’étais complètement trompée !

« Ça » est une histoire d’horreur, mais « Ça » n’est pas seulement cela, et c’est ça qui fait la richesse de son histoire ! C’est surtout les aventures du club des ratés qui nous occupe l’esprit lorsque l’on parcours les pages de ce roman, on veut savoir comment ça se termine pour eux lorsqu’ils sont enfants mais aussi lorsqu’ils sont adultes, parce que « Ça » est revenu ! On a beau savoir qui s’en sort et qui ne s’en sort pas dès le début -du moins pour les enfants-, on ne peut s’empêcher d’avoir le coeur qui se serre lorsqu’ils leur arrive la moindre petite ou grosse embrouille !

J’ai aimé que « Ça » sache être présent dans cette histoire, mais également qu’il sache s’effacer -lorsque cela est nécessaire- pour mettre en lumière les destins de ces enfants et de ces adultes. Je me suis vraiment prise d’affection pour ce petit club des ratés, parce qu’ils ont chacun leurs « défauts », mais aussi ces qualités qui font qu’on les aime un petit peu plus à chaque fois que l’on découvre un nouveau détail sur eux, sur leur vies.

J’ai vraiment apprécié qu’une lecture me donne de vrais frissons pour la première fois, quelle me replonge dans mes peurs enfantines et qu’elle me fasse relever les yeux de mon livre pour vérifier qu’il n’y ait pas quelque chose qui ne devrait pas être là ! J’ai également été sensible à cette écriture qui mêle ensemble passé et présent, une écriture qui peut parfois dérouter puisqu’elle se construit exactement comme nos pensées peuvent l’être, mais c’est justement cette manière d’écrire qui m’a complètement transportée dans cette histoire dans laquelle je pouvais me perdre des heures entières sans problème.

Je m’évertue depuis quelques lignes à trouver des défauts à cette lecture, mais honnêtement, je n’en ai trouvé qu’un seul ! Ce défaut réside dans une scène entière de la fin du livre, dont je ne peux malheureusement pas vous parler ouvertement, mais ceux qui l’ont lu verront peut-être de quoi je veux parler ; c’est une scène qui m’a mise mal à l’aise du début à la fin, et qui ne m’a absolument pas semblé nécessaire au bon déroulement de l’histoire. Cependant bien que malsaine et superflue, cette scène n’a pourtant pas entaché mon appréciation générale de cette lecture.

En bref, j’ai aimé redécouvrir la ville de Derry dans un nouveau contexte qui me fait bizarrement aimer un petit peu plus cette ville imaginaire que je serai ravie de retrouver dans une troisième et ultime lecture ! King prend une place de plus en plus importante dans mon coeur de lectrice, bien que je n’ai lu que « 22/11/63 » avant cette lecture-ci … et pour ceux qui connaissent un peu l’univers de l’auteur, vous vous doutez bien avec ce que j’ai dit un petit peu plus haut que je vais me diriger vers « Insomnie » pour achever mon petit tour de Derry guidée par le grand King ! ❤

Et vous, quelle lecture vous a déjà fait lever les yeux de votre livre
pour vérifier qu’il n’y avait rien qui ne devrait pas être là ?
Avez-vous déjà lu du King ? 
Si oui, quel livre me conseillez-vous ? 😀

Quoi de mieux qu’un challenge cocooning à souhait qui vous donne déjà envie de mettre vos pantoufles licornes, d’allumer vos bougies parfumées et de siroter un petit chocolat chaud avec quelques mini-marshmallow tout en lisant ce livre qui vous faisait de l’oeil tout l’été mais que vous n’aviez pas envie de lire les pieds dans l’eau ?

Cela fait maintenant une bonne petite semaine que ce challenge a été lancé par Guimause, de la chaîne Le terrier de Guimause, je suis donc un tout petit peu en retard pour vous présenter ma pile à lire du challenge … Ceci dit, ça ne m’a pas empêché de déjà bien l’entamer !

Mais qu’est-ce que le Pumpkin Autumn Challenge ?
C’est un challenge littéraire qui se concentre sur les thèmes de l’automne, des peurs, de la magie, de l’amour, des contes et qui se déroule durant les mois de septembre, octobre et novembre. Il se divise en trois menus qui sont eux-mêmes composés de deux catégories :

visuel-detail-blog-version-corrige

Le choix était laissé aux challengers de ne prendre qu’un ou deux menus ou de les prendre tous, il est également possible de valider un livre pour deux menus différents mais pas pour les deux catégories du même menu. Par gourmandise, je me suis dit que j’allais tenter les trois menus en plaçant chacun de mes livres seulement dans une seule catégorie, même s’il peut rentrer dans plusieurs d’entre elles.

Voici la PàL que je me suis concoctée spécialement pour l’occasion :

Pumpkin Autumn Challenge menus

Il m’a fallut du temps pour préparer ma petite PàL, mais j’en suis plutôt satisfaite ! Pour le moment, elle me donne tellement envie de tout lire à la fois, et j’espère que j’aurais toujours cette sensation dans quelques semaines quand le challenge sera déjà bien entamé … j’espère aussi que j’arriverai à lire tout ça avant que ce ne soit fini ! 😛

Même si j’ai bien pris mon temps pour élaborer une vraie PàL pour le challenge, je n’ai pas attendu une seule seconde pour sauter sur ma première lecture : « Ça » de Stephen King ! J’avais envie de le dévorer depuis longtemps, et pourtant, je trouvais toujours autre chose à me mettre sous la dent … mais avec la sortie prochaine du film et la création de ce superbe challenge par Guimause, je ne pouvais pas trouver de plus belle occasion pour enfin me plonger dedans !

Première lecture angoissante à souhait, qui me ramène à mes peurs enfantines et qui, malgré mon expérience dans le domaine horrifique, me fait lever les yeux de mon livre de temps en temps pour voir s’il n’y a personne dans le coin qui ne devrait pas être là ! J’espère vraiment que je vais mieux réagir lorsque j’irai voir le film après avoir tourné la dernière page du livre … affaire à suivre, donc ! 😉

Et vous ?
Connaissiez-vous ce challenge avant d’atterrir ici ?
Si oui, quels livres allez-vous dévorer pour l’occasion ? ❤